Les peuples barbares

Sur cette page annexe de notre blog nous présentons rapidement les peuples barbares ayant pris part aux invasions et migrations barbares. Nous ne cherchons pas à faire un descriptif exhaustif de chacune des populations, mais simplement à présenter leurs mouvements jusqu’à leurs disparitions ou leurs basculements complets dans la période médiévale.

Les Francs
Les Goths (Ostrogoths et Wisigoths)
les Huns
Les Burgondes
Les Vandales, Les Alains et les Suèves
Les Alamans
Les Lombards
Les Angles, les Jutes et les Saxons

 

Les Francs

Les Francs sont des groupes germaniques qui se constituent durant le IIIe siècle apr. J.-C. au niveau de l’embouchure du Rhin. Au Ve siècle, les Francs élargissent leurs territoires vers le sud, on trouve alors plusieurs royaumes francs, dont ceux de Tournai, Cambrai, Tongres et Cologne. Les Francs Saliens de Tournai prennent alors une ampleur importante par rapport aux autres royaumes francs. Sous le règne de Clovis, ils conquièrent des territoires de la Gaule, d’abord jusqu’à La Loire, où ils vainquent les Wisigoths en 507 à Vouillé, puis jusqu’aux Pyrénées à l’ouest. Vers l’est, ils prennent les territoires alamans. Clovis prend par la même occasion le dessus sur les autres royaumes francs, créant ainsi le royaume mérovingien. En 534, les Francs conquièrent le royaume burgonde. Enfin, ils récupèrent des mains ostrogothiques la Provence en 536.

Les Goths (Ostrogoths et Wisigoths)

Les Goths sont un peuple originaire du sud de la mer Baltique. Durant le IIe siècle de notre ère, ils s’installent dans les plaines ukrainiennes. C’est à cet endroit et au cours du IVe siècle que se réalise la scission entre les Ostrogoths (Goths de l’est) et les Wisigoths (de l’ouest), deux peuples alors totalement séparé, tant géographiquement que politiquement. Durant les années 470’, les Ostrogoths sont soumis par les Huns, alors que les Wisigoths fuient vers l’Empire romain d’Orient où ils sont fédérés.

Les Wisigoths se révoltent contre l’Empire sous Valens en 378 à la bataille d’Andrinople, ils dévastent alors tous les Balkans. En 410, ils mettent Rome à sac et en 419, ils s’installent dans le sud-ouest de la Gaule (de la Loire aux Pyrénées) et sur la partie nord de la péninsule ibérique, où ils fondent leur royaume. Les troupes wisigothes sont vaincues en 507 dans les plaines de Vouillé par Clovis et les Francs. Le royaume wisigoth est alors recréé en Espagne avec pour capitale Tolède, ils conservent tout de  même une petite région au sud de la Gaule, appelée Septimanie. En 552, les troupes byzantines conquièrent un petit territoire dans le sud-est de la péninsule.

Les Ostrogoths partent s’installer en 456 dans l’ouest de la Hongrie avant de migrer vers la Mésie en 473. Menés par Théodoric, ils entrent en Italie en 488, vainquent Odoacre en 493 pour le compte de l’empereur Zénon et créent le royaume ostrogoth. En 553, les troupes byzantines achèvent la reconquête de l’Italie en détruisant complètement le royaume ostrogoth.

Les Huns

Les Huns sont des nomades venus d’Asie qui entrent véritable en Europe à partir du milieu du IVe siècle par les plaines du sud de la Russie actuelle. Ils soumettent d’abord les Alains, puis les Ostrogoths. Peu à peu, les Huns créaient un immense empire du Danube jusqu’à la mer Noire. Ils font pression sur les Vandales, les Suèves et les Alains à la toute fin du IVe siècle, ces derniers entamant alors leur grande migration vers l’ouest puis le sud. En 436, les Huns ravage le royaume burgonde alors établis sur le Main inférieur. Menés par Attila, ils sont défaits en 451 à la bataille des champs Catalauniques en Gaule, puis une nouvelle fois en Italie en 452. Un an plus tard, Attila meurt. Les Gépides et les Ostrogoths se révoltent en 454, la défaite hunnique entraine alors la chute de leur empire.

Les Burgondes

Originaire de la mer Baltique, les Burgondes sont un peuple germanique cité pour la première fois par Pline l’Ancien au Ier siècle apr. J.-C., et localisé sur l’Oder. Au milieu du IIIe siècle, ils sont attaqués par un peuple voisin, les Génides, la défaite aurait alors entraîné la mise en mouvement du peuple burgonde vers l’ouest. Ils s’établissent d’abord en Germanie, à l’est du Rhin sur le Main inférieur, du IIIe au début du Ve siècle de notre ère où ils seront anéantis par les Huns. Ils prennent alors part aux migrations vers l’Empire romain et la Gaule. Ils s’installent dans le sud-est de la Gaule, en étant fédérés par les Romains. A la chute de l’Empire romain d’Occident en 476, le royaume des Burgondes est créé (le sud-est de la Gaule et l’ouest de la Suisse). Après plusieurs batailles, ce royaume est intégré à celui des Francs en 534.

Les Vandales, les Alains et les Suèves

Les Vandales sont un peuple composé principalement des Sillings et des Hasdings, originaire de Scandinavie. Du Ier au IIIe siècle de notre ère, on les trouve proche de la mer Baltique, entre la Vistule et l’Oder (à proximité des Burgondes). Ils migrent ensuite au nord du Danube, en Slovaquie actuelle ou ils s’allient aux Sarmates et aux Alains. Durant la deuxième moitié du IIIe siècle, les Vandales et leurs alliés associés aux Goths lancent des attaques contre les provinces romaines. Ils sont vaincus en 271, et obtiennent le droit de s’installer dans l’Empire en échanges de troupes.

Les Alains sont un peuple scythique originaire des bords du Don et de la mer d’Asov, apparenté aux Sarmates. Au IIIe siècle, on les retrouve dans les plaines centrales d’Europe.

Les Suèves sont un peuple germanique originaire des bords de la mer Baltique. On perd leur trace au IIe siècle av. J.-C., on ne les retrouvera alors qu’au début des migrations barbares.

Sous la pression des Huns, la majeure partie des Vandales accompagnent les Suèves et les Alains dans leurs migrations vers l’Empire romain d’Occident. Ils entrent en Gaule en 406 en traversant le Rhin alors gelé. Malgré la résistance franque, les Vandales participent à des pillages en Gaule, avant de se diriger avec les Alains et les Suèves vers les Pyrénées et la péninsule ibérique. Ils y pénètrent en 409.  Ils se séparent des Suèves qui, battus, sont repoussés vers l’extrême nord-ouest de la péninsule. Les Alains et les Sillings subissent aussi de grosses défaites et rejoignent les Hasdings réfugiés au sud. Ces trois peuples ne forment alors plus qu’un seul qu’on désigne sous le nom de Vandale. En 429, un an après l’arrivée de Genséric en tant que roi des Vandales, ils entrent en Afrique du Nord où ils établissent petit à petit leur royaume. En 455, ils mettent Rome à sac. En 533, le royaume vandale disparaît, battu par les troupes byzantines de Bélisaire. Un an après, Gélimer, dernier roi des Vandales, abdique. On retrouve alors certains Vandales chez les Maures ou dans l’armée byzantine.

Les Alamans

Les Alamans sont des peuples germaniques installés dans un premier temps sur l’Elbe. Le nom d’ « Alamans » est en fait donné à une coalition de peuples. Ces derniers migrent à partir de la seconde moitié du IIe siècle et au IIIe siècle dans les champs Décumates entre le Rhin et le Danube. Ils suivent les Vandales lors du franchissement du Rhin en 406. Durant la seconde moitié du Ve siècle les Alamans sont rejoints par des Suèves, ils augmentent alors la superficie de leur territoire. Leur dynastie royale prend de l’ampleur. Le royaume alaman sera conquis par Clovis à la fin du Ve siècle.

Les Lombards

Les Lombards sont un peuple germanique originaire de la mer Baltique, au sud de la Scandinavie. Le peuple des Lombards est connu depuis au moins le Ier siècle apr. J.-C. par les Romains, alors qu’il se trouve sur le cours supérieur de l’Elbe. Autours de 400, il migre au sud, jusqu’au Danube. Les Lombards n’ont pas réellement pris part aux migrations et invasions barbares des IVe et Ve siècles, et c’est durant ce dernier qu’ils obtiennent le statut de fédérés par l’Empire romain. Ils participeront alors ensuite aux guerres contre les Ostrogoths en Italie. En 568, sous le règne du roi Alboïn, les Lombards et leurs alliés envahissent la péninsule italienne, la reconquête de Justinien s’avère fragile et la majeure partie de l’Italie tombe aux mains des Lombards.

Les Angles, les Jutes et les Saxons

Les Angles, les Jutes et les Saxons sont des peuples germaniques originaires du sud de Danemark actuel, le Jutland et ces alentours. Au milieu du Ve siècle, ils partent vers la Britania (Angleterre actuelle), quittée par les Romains depuis l’an 407. Les Bretons sont alors repoussés vers l’Ecosse, le Pays de Galles, la Cornouailles et l’Armorique (Bretagne actuelle). On assiste alors à la création de sept entités politiques anglo-saxonnes.

 


Source :

P. PERRIN, « Grandes migration  », dans Lucien MUSSET, « INVASIONS GRANDES  », Encyclopædia Universalis [en ligne]. Consulté le 10 mars 2015. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/

9 commentaires sur « Les peuples barbares »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s